Abano Terme

La ville « qui enlève la douleur » avec sa précieuse eau thermale curative


Le toponyme Abano contient une référence évidente à l’eau, aussi bien pour la présence de la racine indo-européenne -ap, que pour l’association au dieu Aponus, divinité protectrice des sources thermales des âges paléovénitien et romain. Le nom de la ville dérive de Aponos, qui signifie « qui enlève la douleur »

AbanoTERME s’élève sur les flancs des Monts Euganéens qui se sont formés il y a environ 34 millions d’années, suite aux inondations de la plaine du Pô et à des phénomènes de volcanisme marin. L’élément qui caractérise le territoire d’Abano est la présence de sources thermominérales célèbres depuis l’antiquité.

Abano Terme est une commune italienne de 20.000 habitants environ de la province de Padoue en Vénétie.
Situé le long de la limite nord-orientale des Monts Euganéens, c’est la principale station des Thermes euganéennes. Elle s’élève dans une zone volcanique éteinte, dans la zone urbaine de Padoue, à 10 km au sud-ouest du chef lieu, à une altitude moyenne de 14 mètres au dessus du niveau de la mer. Ses habitants sont appelés les « aponensi ».

A VOIR:

Colle del Montirone

Ce petit mont, autrefois riche en sources thermales qui jaillissaient naturellement, fut particulièrement important pour les padouans de l’antiquité qui, à l’époque romaine, l’entourèrent de villas et de structures thermales. A l’entrée de la source antique se trouve une colonnade corinthienne du début du XXème et une imposante colonne dorique surmontée d’une coupe entourée par un serpent, conçue par Giuseppe Jappelli en 1985 à l’occasion du passage de l’Empereur François Ier d’Autriche.

Pietro d'Abano

Au milieu des jardins se trouvant en pleine zone piétonne se trouve la statue de Pietro d’Abano. Né en 1257, Pietro, fils du notaire Costanzo, séjourna pendant une longue période à Constantinople. Il suivit ses études auprès de l’Université de Padoue et devint le plus grand savant italien du XIVème, ainsi qu’un alchimiste. Il enseigna la médecine, la philosophie et l’astrologie. Cette interdisciplinarité attira les soupçons du tribunal de l’inquisition qui l’accusa de nécromancie et d’hérésie et l’envoya au bûcher en 1316

Le Dôme de San Lorenzo

Le Dôme de San Lorenzo est le principal monument religieux du centre de la ville. Sa fondation remonte à la deuxième partie du Xème siècle, mais son aménagement actuel par l’architecte Domenico Cerato est du XVIIIème siècle. Il abrite des sculptures du XVIIème. Son beau clocher date de 1314 et sa base remonte aux alentours du Xème siècle.


Parc thermal urbain

Joyau d’architecture contemporaine conçu par Paolo Portoghesi, l’un des plus importants architectes et historiens de l’architecture. Ce grand établissement qui s’insère harmonieusement dans le contexte urbain et architectural de la ville thermale, est conçu comme un grand pré d’un seul tenant, parcouru de petites allées pavées et de pistes cyclables, riche en plantes et en grands arbres plantés le long de l’allée principale.


Musée international du Masque « Amleto et Donato Sartori »

Musée unique au monde qui rassemble les œuvres prestigieuses d’Amleto Sartori et de son fils Donato, des artistes de renommée internationale, auteurs de masques pour la Commedia dell’arte et pour le théâtre en général.


Villas et parcs

De belles villas aristocratiques construites surtout entre le XVIème et le XVIIIème siècle, ornent aussi bien le centre de la ville que les collines des alentours. Villa Savioli, Villa Bassi Rathgeb, Villa Rigoni Savioli, Villa Mocenigo Mainardi, Villa Bembiana.


Sanctuaires et monastères

A Monteortone, un hameau d’Abano Terme, s’élève le beau sanctuaire consacré à la Madonna della Salute. L’église fut édifiée au XVème siècle sur le lieu où, en 1428, le soldat Pietro Falco fut sauvé et guéri miraculeusement de la peste après avoir trouvé dans une petite grotte une image sur bois de la Vierge et s’être ensuite mouillé avec l’eau d’une fontaine qui jaillissait aux pieds du mont de Monteortone. L’église à croix latine, avec trois nefs à absides et un clocher du XVème siècle conserve encore aujourd’hui


L’histoire

Abano Terme représente la station thermale la plus grande et la plus ancienne d’Europe.



La légende

La légende raconte que les eaux d’Abano devinrent chaudes quand Phaéton, fils d’Hélios y sombra, foudroyé par Jupiter pour avoir mal conduit le char où se trouvait son père.
Selon la tradition romaine, les eaux furent dédiées à une divinité féminine, probablement à une déesse guérisseuse, maîtresse de la nature, déesse qui détermine la vie qui passe et dont le nom principal qui nous a été transmis par les inscriptions est Retia..


L’histoire

Abano Terme représente la station thermale la plus grande et la plus ancienne d’Europe.
Des fouilles archéologiques démontrent que la zone fut habitée par des peuples paléovénitiens. L’ère impériale fut une période de grande splendeur pour Abano.
La diffusion du christianisme causa la décadence des thermes d’Abano, étant donné que les vertus curatives de ses eaux étaient liées au culte des dieux.
Il faudra attendre la suprématie de la République de Venise pour assister à la réouverture des établissements thermaux. Les thermes d’Abano étaient alors à la mode et devinrent un lieu de rencontre de poètes et d’artistes. Francesco Petrarca découvrit et tomba amoureux du bourg qui porte aujourd’hui son nom,



PARTNERS
REVIEW

AbanoRitz

AbanoRitz Spa Wellfeeling Resort Italy - Abano Terme, Padova - Via Monteortone, 19
Tel. +39 049 8633100 - Fax +39 049 667549 - Direct booking +39 049 8633444 / 5
E-mail: abanoritz@abanoritz.it - Skype address: Abanoritz
S.I.R.A. Srl - P.Iva 00333440287

Home  /   Séjournez  /   Savourez  /   Régénérez-Vous  /   Découvrez  /   Download

Facebook Twitter Instagram Google+

Copyright © 2018 Inartis    Privacy policy  -   Terms of Service  -   Company Info  -